Depuis le 1 octobre 2011, nous investissons 1$ par personne qui voyage avec Spiritours dans ce fonds pour des projets de solidarité avec des jeunes (entre 18 et 30 ans) et avec des personnes ayant vécu une situation d’itinérance inscrits à un programme de réinsertion sociale. L’objectif est de les aider à réaliser un projet de voyage pour « ouvrir leurs yeux, leur cœur et leur esprit à de nouveaux horizons du monde et de leur monde intérieur » comme le dit si bien notre slogan.

sacados_lacbouchette2016

Projet du sac à dos
juillet 2016, subventionné par le fond de solidarité

Montréal, 26 octobre 2016
Spiritours
Madame Anne Godbout
Et aux membres du ca

Objet : Séjour de ressourcement au lac Bouchette pour les personnes qui ont vécu une situation d’itinérance faisant partie du programme de réinsertion sociale et économique du Sac à Dos.

Chère Madame Godbout,

L’initiative de Spiritours d’offrir gracieusement un séjour de 3 jours au lac Bouchette a permis à nos participants du programme de réinsertion économique et sociale de prendre une pause dans leur quotidien meublé de détresse et de désarroi. Dès l’arrivée à l’auberge, ils étaient impressionnés tout d’abord, par la propreté des lieux. Ce qui pour nous, nous semble normal et banal.

Il ne faut pas oublier qu’ils ont vécu dans des contextes insalubres. Le calme et la sérénité du lieu ont été leur seconde impression. Le premier soir, ils avaient un peu de difficulté à s’adapter au silence, vivant constamment dans le bruit. Peu à peu, ils ont apprécié la qualité du silence, le caractère serein de l’endroit.

Ce séjour a été un répit de leurs conditions et a permis de prendre du recul sur leur état, sur leur vie. Ils se sont de plus en plus ouverts à eux-mêmes et aux autres.

Fait important, tout au long du séjour, ils ont pu gérer leur dépendance et ne pas vivre de tension par rapport à cette dépendance. L’un d’entre eux a pris près de 700 photos significatives pour lui et nombreuses sont de véritables photos artistiques.

La visite à Val Jalbert a été, sans contredit, le clou du séjour, sans oublier la visite au zoo de St-Félicien. Cette bouffée d’oxygène, ce baume au coeur et à l’âme étaient un cadeau du ciel. Ces personnes ne vivent pas ou très rarement des occasions de se ressourcer, de vivre de la beauté et de la douceur. Nous souhaitons mentionner la rencontre humaine avec le Capucin qui a servi de guide lors de la randonnée dans les sentiers du site.

Selon nous, il est vital que des séjours comme celui-ci soient proposées aux personnes qui vivent une étape de transition qui viennent de passer de la rue à un logement social et qui ont besoin de soutien et d’encouragement moral pour poursuivre leur cheminement.

Et ce type de séjour s’inscrit vraiment dans cette démarche de réinsertion. Le Sac à Dos souhaite que cette expérience puisse se refaire pour d’autres participants de notre programme.

À leur retour, tous les participants avaient des étoiles dans les yeux, un grand sourire au coeur au lieu de la tristesse dans le regard.

Le Sac à Dos est reconnaissant à Spiritours et, plus particulièrement, à Anne Godbout, d’avoir choisi d’offrir un voyage qui ouvre les volets du coeur et de l’esprit aux personnes du Sac à Dos qui ont été dans la rue. Nous la remercions profondément et vous recevrez prochainement la reconnaissance des personnes qui ont vécu ce magnifique voyage.

Nous vous prions d’accepter, Chère Anne, nos plus chaleureux et sincères remerciements.
Nicole Blouin
Coordonnatrice aux activités de communication et de collecte de fonds
Le Sac à Dos

Projet de Pablo Vargas
Israel 2014 subventionné par le fond de solidarité

Je trouve qu’Israël est un très beau pays, mais je pense que l’Israël que je connais maintenant est différent de celui que je m’imaginais avant d’avoir mis les pieds dans ce pays. En effet, au départ c’est comme lire un livre, on imagine des paysages sans savoir vraiment à quoi ça ressemble. Donc, pour moi l’Israël que je me suis imaginé, tout mon monde imaginaire que je pensais retrouver dans ce pays s’est effondré. Toutes les images que je m’étais inventées ont rapidement été balayées.

J’ai dû recréer ce monde dans lequel j’avais toujours vécu jusqu’à ce moment, mais cette fois-ci à partir de ce que mes yeux voyaient, de ce que mes oreilles entendaient, de ce que mon nez sentait, de ce que mes mains pouvaient toucher et même de ce que j’ai pu goûter. Tout ce que je pensais avant a été remplacé par ce nouvel Israël que j’ai vu de mes yeux. Ce fut vraiment un choc pour moi, mais on peut bien s’y habituer, comme je l’ai fait. Car, le pays que j’ai découvert et connu ne ressemble aucunement à celui que j’imaginais avant d’y être allé. Celui que j’ai découvert et connu était bien meilleur!

Pablo Vargas

En plus, pendant ce voyage, j’ai aussi appris quelles étaient les distances qui séparaient chaque ville ou chaque endroit important mentionné dans la Bible. Maintenant que je suis revenu au Québec, rien n’est pareil, car toutes les fois que je lis la Bible, ce n’est plus cet Ancien Monde construit par mon imagination qui vient à moi, mais plutôt le vrai Israël que j’ai parcouru. C’est pour toutes ces magnifiques expériences que j’ai vécu en Israël grâce à l’agence Spiritours de Montréal qui m’a soutenu dans la réalisation de mon rêve et l’a rendu possible, que je souhaite que d’autres jeunes comme moi ouvrent les yeux devant cet incroyable pays. Qu’ils puissent vivre une expérience comme la mienne, laquelle est encore vive dans mon cœur et qui, je l’espère, le sera toujours.

Pablo Vargas